SHE

Figure active et fascinante de la scène expérimentale bruxelloise, l’artiste sonore originaire de Hong-Kong, PAK YAN LAU, expose un univers sonore riche, dense et captivant, documenté entre autre sur l’excellent enregistrement « BOOKS », magnifique objet-trilogie sorti sur le label Silent Water où elle explore en 3 parties distinctes le monde des synthétiseurs-samplers-electronics, puis le monde des harmoniques et basses métalliques de divers « toy piano », et enfin l’intérieur d’un piano à queue préparé. Transformant le son conventionnel de celui-ci en un enveloppant tissage sonore de haute-tension/tenue. C’est en mode toypiano et synthé que PAK YAN LAU se produira, mêlant avec une vigueur incisive musique minimaliste, frictions noise, suggestions ambient et touches fantômes de musique asiatique traditionnelle pour une prenante approche/démarche sonore toute en tension.

Vimure est un projet audiovisuel où Klaus projette et mélange des images captées dans les environnements naturels et industriels, et où Fleur joue et réinterprète ses compositions, alternant les styles ambients, IDM et techno.

La relation entre la musique aux sons très industriels de Fleur, et les images produites par Klaus, captées dans divers environnements naturels, renvoie à la relation que l’humain entretient avec la nature, et comment ce dernier s’est éloigné de cette matrice biologique en s’enfermant dans son monde de technologie et de virtualité. Vimure retranscrit en vue subjective, à travers l’image et le son, cette tentative d’introspection de l’humain, difficile et embûchée, pour tenter de rejoindre son essentiel organique.

Le duo Vimure est né d’une rencontre humaine, d’idées et d’ambitions qui s’entrechoquent…
Leurs collaborations prennent la forme de performances mêlant l’univers musical de Fleur et l’univers visuel de Klaus, portées par la volonté de proposer des visions alternatives du monde artistique, et du monde en général d’ailleurs. Des visions qui parlent aux sens et aux affects du public, et souhaitent proposer une expérience sonore et visuelle inédite, où image et son se répondent au point de s’harmoniser en deux alter egos indissociables et indispensables l’un à l’autre.

Le parcours musical de Laryssa Kim, chanteuse et compositrice italo-congolaise, commence à Rome avec le Reggae. C’est dans ce circuit qu’elle commence à donner vie à ses propres chansons, en collaboration avec DJs et groupes. Elle aménage à Amsterdam en 2008 où elle fait la découverte de nouveaux domaines artistiques comme le théâtre physique et la danse contemporaine. Dans cet environnement stimulant, elle explore de nouvelles façons de communiquer avec la musique et la voix et se familiarise avec de nouveaux outils numériques (looping machines, effets…).

Installée à Bruxelles depuis 2013, elle se consacre à la maitrise de la musique électroacoustique et obtient en 5 années de cursus un bac et un Master en composition de musique Acousmatique (Conservatoire Royale de Mons).

Depuis 2015 elle développe, sous son propre nom, son projet le plus personnel Synthétisant les différentes facettes de son parcours musical, elle juxtapose sa démarche chercheuse d’acousmaticienne et l’âme de ses influences en matière de black music dans des morceaux qu’on qualifiera faute de mieux d’électrosoul. Ses performances scéniques voient se croiser live électronique et boucles de voix emmenant l’auditeur vers des paysages hypnotiques, surréalistes et oniriques.

Depuis 2016 Laryssa Kim fait partie du Collective Séneçon (musique acousmatique, électroacoustique), de la FeBeME (Fédération de la Belgique pour la musique électroacoustique) et de l’Europa Meta Orchestra (E.M.O.)

Serge Taquin

L’esprit malin et malade se cachant derrière Eclipse Tribez. Brassant large dans les méandres de la bass music, de la house et de la jungle, ses sélections seront rarement attendues et rébarbatives.

Map: Drash Lab
Drash Lab Rue Théodore Baron 42-43,
5000 Namur
Itinéraire